crédits : Pascal Vo

Instrutor Estilo

Ancien footballeur, Arnaud Massal démarre la capoeira en 2011, deux ans après son arrivée à Paris, au sein du prestigieux Kajyn Club, où enseignent Bem-te-vi et toute son équipe de gradés. Il se fait tout de suite remarquer par ses qualités athlétiques, son sérieux et son assiduité à l’entraînement, ainsi que par sa gentillesse et son humilité naturelles. Dès le départ, Arnaud s’investit à fond : toujours le premier arrivé au cours, il participe également à tous les stages, toutes les rondes, voyage dans les baptêmes et en-dehors, tant au sein du Grupo Capoeira Brasil que dans les autres écoles, se forgeant ainsi dès les premiers stades de sa progression un solide bagage, doublé d’une excellente réputation.

Très logiquement, il lui est confié rapidement la lourde responsabilité d’assurer le cours du samedi, réservé aux débutants absolus souhaitant intégrer le cours de Bem-te-vi, mais un peu impressionnés par le niveau des anciens et le rythme rapide imposé par la présence de nombreux élèves avancés au sein du cours. Là encore, le succès est immédiat, tous les retours des élèves sont positifs et enthousiastes, tant il est vrai qu’Arnaud est aussi investi et sérieux dans la transmission de notre art que dans son entraînement personnel.

Le 09 mars 2019, à Cergy, Arnaud reçoit officiellement la prestigieuse corde bleue du Grupo Capoeira Brasil des mains de son professeur, Bem-te-vi, ainsi que le titre d’instructeur et l’autorisation d’enseigner à ses propres élèves.

De retour au pays pour profiter de sa famille, Arnaud, devenu Instrutor Estilo, crée l’école Jogamaré, où, j’en suis certain, de nombreux élèves auront la chance de profiter de son enseignement et de l’exemple de capoeiriste accompli qu’il représente à tous les niveaux : savoir, savoir-faire, et peut-être surtout savoir-être.

Ecrit par Mestre Bem-te-vi

Interview Alé Viré à voir ici

Interview Martinique 1ère à voir ici

Instrutora Sossegada

Après avoir pratiqué de la danse moderne jazz et de la gymnastique rythmique dès son plus jeune âge, c’est à l’âge de 13 ans que Marina découvre et fait ses premiers pas dans la capoeira. Au début au travers de stages avec Maître Claudio Basilio et puis dès 2001 dans un cours régulier à l’Avant Scène de Rueil Malmaison avec celui qui reste son professeur jusqu’à aujourd’hui, l’instructeur Faísca au sein du Groupe Capoeira Brasil. Elle le suivra ainsi lors de la migration du club à Nanterre en 2007.

Au début de façon timide, ce qui la conduit à recevoir son surnom de Sossegada, « la calme », elle s’implique rapidement de plus en plus. Elle fait son nom dans l’école petit à petit où elle est connue pour son assiduité, sa rigueur et sa discipline à l’entraînement. Elle participe également à de très nombreuses rondes dans le riche vivier de la capoeira parisienne ainsi qu’à de nombreux voyages en France, en Europe et même au Brésil à plusieurs reprises dès 2009 afin de toujours faire grandir son expérience dans la discipline..

En parallèle Marina entreprend des études en STAPS (Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives) qui lui permettent de lier les sciences qu’elle affectionne particulièrement avec sa passion du sport. Cela l’amène à pratiquer d’autres disciplines sportives qui alimentent sa progression en capoeira, notamment la boxe française.

C’est tout naturellement qu’elle se spécialise pour sa licence dans la branche des Activités Physiques Adaptées et Santé (APA-S) liant sport et santé et l’approche pour publics nécessitant des adaptations particulières. Diplôme en poche, elle entreprend mettre ses compétences en œuvre en clinique de soins de suite et réadaptation.

Après avoir été très impliquée et investie dans l’association Capoeira Me Leva depuis 2007, où elle contribue entre-autres grandement à l’organisation de nombreux festivals internationaux à Nanterre et à la formation des plus jeunes au travers de cours enfants depuis 2015, et après avoir contribué à la rééducation physique d’innombrables patients pendant des années, elle décide en 2021 de faire un grand chamboulement dans sa vie en quittant la métropole pour aller vivre en Martinique. C’est ainsi qu’elle rejoint naturellement les membres du Groupe Capoeira Brasil qui s’y trouvent déjà au sein de l’association Joga Maré afin d’écrire une nouvelle page à son beau parcours dans sa passion qu’est l’art magnifique de la capoeira.

Ecrit par Contramestre Faisca

Instrutor Medusa

Sportif et pratiquant d’arts martiauxs depuis le plus jeune âge, Thomas découvre la capoeira par hasard à l’âge de 17 ans en Martinique. Il se renseigne et débute les cours dans la même année avec le groupe « Capoeira Martinique ». Ce dernier groupe se rapproche de l’école Capoeira Brasil le propulsant dans un univers beaucoup plus vaste, permettant ainsi à Thomas de s’imprégner pleinement de la discipline sous ses dimensions historiques et contemporaines.

Rapidement dans l’année 2006, fort de son implication et de ses capacités sportives, Thomas obtient la reconnaissance des Mestre Kim et Zé Pequeno qui le baptisent de son nom de capoeiriste « Medusa » et lui octroient ces premiers grades.

L’intérêt pour la discipline ne cesse de croître et c’est tout naturellement que Thomas, dans le cadre de ses études dans la filière sportive STAPS en hexagone, continue son apprentissage dans la ville de Toulouse avec son tuteur et mentor : Mestre Tiago Estilo. La capoeira fait alors partie intégrante de sa vie et Thomas y développe une véritable passion. Tout s’enchaine très vite pour lui et à peine deux ans plus tard il crée en 2010 son association « Paixao capoeira » et commence à enseigner sous la supervision du grand Mestre Cibriba basé à Nice. Ses qualités de pédagogues et relationnelles sont appréciées par ses pairs et participent pleinement à l’essor de l’association. Les élèves y trouvent un lieu de convivialité où l’objectif est d’évoluer dans le respect des aptitudes de chacun.

Malgré de nombreux soucis de santé qui auraient pu mettre un terme à sa vie de capoeriste, Thomas trouve dans la discipline un véritable exutoire qui lui permet de poursuivre son apprentissage et son enseignement. Il fait alors preuve de courage et de persévérance. Chaque « difficulté » est ainsi perçue comme un obstacle à surmonter et Thomas développe ainsi des compétences techniques et relationnelles. C’est ainsi qu’il a dû évoluer essentiellement seul et se faire sa propre expérience à la fois en tant qu’élève mais aussi en tant que jeune professeur avec toutes les responsabilités que cela implique. Sa ténacité est portée par l’intérêt grandissant qu’il porte à la discipline, tant il considère enrichissantes les différentes rencontres à travers les divers évènements auxquels il a pu participer.

C’est ainsi qu’en 2019, son travail est reconnu et Thomas obtient le grade d’instructeur de niveau II. Aujourd’hui, fort de son expérience personnelle et de ses connaissances techniques, sa pédagogie est imprégnée de bienveillance et Thomas se montre un véritable tuteur de résilience auprès des jeunes recrues. Après une longue période de 12 ans dans l’hexagone, il revient en Martinique où il s’associe avec son ami rencontré dans la capoeira, l’instructeur Estilo, et poursuit son travail de transmission au sein de l’association « Jogamaré ».

Ecrit par Mestre Tiago Estilo