La capoeira est un art martial culturel brésilien mélangeant le combat, le théâtre, le jeu, les acrobaties, la danse et la musique.

« C’est l’art de se battre en dansant et de danser en combattant. »

L’origine de cet art n’est pas entièrement connue et il est très difficile d’avoir des informations précises sur sa naissance encore aujourd’hui malgré le travail de nombreux chercheurs, mais il est certain que ses racines viennent des luttes et autres danses africaines pratiquées par les esclaves déportés au Brésil.

Ce phénomène s’est produit également en Martinique et Guadeloupe avec le danmyé (ladja), à Mayotte, Madagascar et à la Réunion avec le moring, à Cuba avec le mani, à Haiti avec le pingue et dans bien d’autres régions colonisées lors de la traite négrière.

De nos jours, on retrouve des pratiquants sur tous les continents. Et en 2014, la roda de capoeira a été inscrite au patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO.